Les recommandations littéraires de la rédaction

L'équipe LVDR, 01/04/2020


Le confinement est l'occasion de prendre du temps pour soi, en lisant un bon livre par exemple. Mais si vous êtes à court d'idées pour vos futures lectures, les membres de La Voix du Robec ont séléctionné pour vous leurs livres préférés ! 

Kindle 1867751 1920

 

Le livre préféré de Solveig : Martin Eden, de Jack London (1909) 

 

Solveig

L’œuvre de Jack London ne se résume pas à quelques belles histoires de chiens de traîneaux. Publié en France en 1921, Martin Eden raconte le destin d’un marin de vingt-ans issu des quartiers misérables d’Oakland. Tombé amoureux d’une jeune bourgeoise, il s’emploie à acquérir une éducation suffisante pour satisfaire les exigences de sa famille. L’homme sonde les différents aspects de la connaissance avec acharnement, nourrissant l’ambition de devenir écrivain. Or, à mesure qu’il s’élève, la perception du monde qui l’entoure se meut. Faillite de l’idéal, crack des illusions : « Tout le désappointait ; il était devenu un étranger. De même que la bière lui semblait râpeuse, leur société lui semblait grossière. Il avait trop évolué. »

À mes yeux, Martin Eden est un immense roman d’apprentissage. Sur fond d’histoire d’amour, Jack London décrit la société américaine dans la seconde phase de la révolution industrielle. Parvenu à la notoriété, son héros attaque les valeurs établies par des intellectuels autoproclamés, lesquelles asphyxient les aspirations libres des artistes. Œuvrant en qualité d’alter ego, (Martin Eden est une autobiographie romancée), il dénonce l’hypocrisie des cercles littéraires du XXème siècle qui l’ont intégré. Vous l’aurez saisit, la force de ce roman réside dans son engagement à la fois politique, artistique, et philosophique. 

Vous pouvez trouver le e-book ici

Le livre préféré de William : Mourir sur Seine, de Michel Bussi (2008)

William

Un meurtre... Huit millions de témoins. Sixième jour de d'Armada 2008. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen ! Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ? Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ? De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ? Quel scandale dissimulent les autorités ? Les quais de Rouen, le pont Flaubert, le cimetière de Villequier, la chapelle Bleue de Caudebec-en-Caux, l'aître Saint-Maclou, l'hôtel de Bourgtheroulde, les rues médiévales de Rouen, les berges de la Bouille, la Marais Vernier... deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l'imagination.

Vous l’avez compris, ce thriller se passe dans Rouen et ses alentours. C’est certainement ce qui fait le charme de ce roman : même en étant confiné, sans pouvoir sortir de chez soi, on peut se balader avec l’enquêtrice dans les rues de Rouen et reconnaître certaines rues, bars et magasins que l’on fréquente. C’est l’une des forces du livre, la possibilité de s’immerger totalement dans l’affaire en même temps que le personnage et reconstituer le puzzle en se remémorant des détails. Comme tout bon thriller, on a envie de tourner la page pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Un livre plein de suspens et d’action qui vous séduira à coup sûr.

Vous pouvez trouver le e-book ici.

Le livre préféré de Mélaine : Le chant d’Achille, de Madeline Miller (2011)

Melaine

Mêlant récits historiques, mythologie grecque et écriture romanesque, ce roman est un véritable plaisir pour les yeux. Au fil des pages, on découvre (ou redécouvre) la légende d’Achille et de son cousin Patrocle de leurs jeunes années à leurs décès, en passant par leurs apprentissages et l’appel du roi Agamemnon qui les amènera aux portes de la cité de Troie.

L’auteur a fidèlement repris les étapes clés de la vie de ces deux héros et même si l’on connaît la fin tragique qu’Homère leur a destiné, on ne peut s’empêcher d’être emporté par nos émotions qui s’entrechoquent. Un voyage en Grèce antique auprès de personnages attachants et d’une histoire palpitante, un récit qui nous est conté par Patrocle lui-même donnant au lecteur l’impression d’être le confident de ces deux hommes liés par l’amour. Ce n’est plus Achille, le guerrier, que le lecteur apprend à connaître mais Achille, l’homme. L’homme qui tombe amoureux et doit choisir entre cet amour et la postérité. 

Parce que ce livre a fait battre mon coeur, m’a arraché des larmes, et m’a embarqué dans une aventure où mythes et héros sont de la partie, je le conseille à quiconque voudrait s’échapper.

Vous pouvez trouver le e-book ici

Le livre préféré de Théo : Cherub (série de livres), de Robert Muchamore (2004 en anglais ; 2007 en français)

Theoa

CHERUB est un acronyme qui désigne une organisation formant des agents secrets particuliers. Ces agents secrets ont tous entre 10 et 17 ans, sont orphelins et ils leurs arrivent énormément d’aventures. Dans CHERUB, nous suivons deux héros : des tomes 1 à 12, le héros est James Adams ; des tomes 13 à 17, on suit Ryan Sharma.
D’un entraînement de 100 jours afin d’être apte à devenir agent à un gang de motards trafiquants d’armes, en passant par une étrange secte, nos héros en verrons de toutes les couleurs.

Véritable parcours initiatique, la série traite de différentes thèmes inhérents à l’adolescence : trouver sa place dans le monde, l’homosexualité, la mort, le deuil, l’alcool, la drogue… le tout saupoudré d’un peu de drama et de bons moments entre amis.
Si je devais vous recommander un livre sur tous ceux sortis, je ne pourrai pas. Parce que déjà, chaque mission est unique et comporte ses leçons et moments forts. Mais également parce que les relations et les histoires entre les protagonistes évoluent au fil des romans et que l’on ne peut en rater une miette.

Je ne peux que vous conseiller de vous jetez sur cette série au plus vite, c’est l’une des meilleures que j’ai eu l’occasion de lire ces dernières années !

Vous pouvez trouver les e-books ici

Le livre préféré de Marie : Une jeunesse au temps de la Shoah, Simone Veil (2007)

Mariep

Connue de tous pour ses combats politiques, Simone Veil reste une figure emblématique. Cet ouvrage est un extrait de sa biographie, Une vie, ciblant la période de 1927 à 1954. Ainsi, il nous permet de mieux comprendre la vie de Simone Veil, son enfance et sa vie durant la guerre, mais surtout sa déportation et les quelques années qui ont suivi. À tous les passionné·e·s d’histoire, ce livre vous embarque dans un témoignage profond et permet de connaître des détails importants de la vie de Simon Veil, comme la phrase d’une inconnue qui lui a sauvé la vie.

Balayant la difficulté et le traumatisme de sa déportation en 1944, Simone Veil montre ici avec force et courage son retour à une « vie normale », après le tragique décès de sa mère à Bergen-Belsen, un mois seulement avant l’arrivée des troupes anglaises et la libération du camp. C’est une illustration de sa célèbre détermination visible dans ce livre, à travers le récit de son entrée à Sciences Po juste après la guerre. Nous en apprenons davantage sur sa rencontre avec son mari et ses débuts comme stagiaire au parquet général, mais aussi au sujet d’événements douloureux tel que le décès de sa sœur, Milou.

Souhaité d’utilité pédagogique, cet ouvrage se veut marquant pour les jeunes générations, afin de perpétuer le devoir de mémoire, que l’on sait crucial. Petit bonus, l’édition Le livre de poche offre certains discours de Simone Veil en annexes, tant inspirants qu’historiques.

Vous pouvez trouver le e-book ici.

Le livre préféré de Théo S. : Le joueur d’échecs, de  Stefan Zweig (1943)

Theos

Le joueur d’échecs est une nouvelle, et la dernière oeuvre de Stefan Zweig avant son suicide en 1942. L’histoire se déroule sur un paquebot voyageant de New York à Buenos Aires, dans lequel se rencontrent deux joueurs d’échecs : le champion du monde et un aristocrate autrichien qui n’a pas pratiqué depuis 20 ans. Cependant ce mystérieux M.B arrive à tenir tête au champion du monde. Après avoir remporté une première partie facilement, les spectateurs attroupés autour de l’échiquier se demande qui est cet inconnu.  Comment parvient-il à mettre en défaite le champion du monde ?

Ce classique de la littérature ne manque pas de frapper le lecteur d’aujourd’hui par sa justesse. En effet la question de l’isolement se pose dans cette oeuvre. Le champion du monde d’échec se fait battre par un inconnu. Celui-ci a été emprisonné dans des circonstances terribles et a appris toutes les combinaisons d’échec dans un petit livre qui lui a tenu compagnie pendant ses années d’emprisonnement. À l’aide d’un seul ouvrage, cet homme a réussi à tuer l’ennui. Cet ouvrage est un chef-d’oeuvre de tension psychologique, jumelée à un texte court, dense, merveilleusement écrit et qui se lit d’une traite.

Vous pouvez trouver le e-book ici.

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/04/2020