Nekfeu, l'étoile vagabonde

Arnaud Dumontier, 10/06/2019


"Quand deux étoiles sont trop proches et que l'une d'elles explose en supernova, il arrive qu'elle condamne l'autre étoile à errer sans trajectoire dans l'univers. On les appelle les étoiles vagabondes."

B90585db d167 4f70 9784 75d63bd931ee

Nekfeu au cinéma pour une soirée inédite

Le 6 juin 2019 sortait au cinéma une séance unique de "Les étoiles vagabondes", film-documentaire co-réalisé par le rappeur Nekfeu et Syrine Boulanouar. Ce grand événement marque le retour de l'interprète de "On verra" (2015), cette fois-ci, sur le grand écran. Nekfeu revient donc avec un double projet, dans un premier temps avec un film-documentaire retraçant la genèse de l'élaboration de son nouvel album, suivi le jour suivant par la sortie d'un nouvel album. Le rappeur avait laissé ses nombreux auditeurs sur leur faim depuis fin 2016 avec Cyborg, album surprise,qui à l'époque  avait fait couler beaucoup d'encres… Doté d'une fanbase importante et fidèle, le rappeur s'est lui même étonné de voir ses 65 000 places de cinéma être réservées en l'espace de trois semaines…

Mais le "Fennec" n'en est pas à son premier coup d'essai, il nous avait déjà régalé en 2017 dans "Tout nous sépare" où il donnait la réplique à Catherine Deneuve, s'introduisant dans la longue liste désormais établie, des rappeurs s'essayant au grand écran… Il nous revient ici avec "Les étoiles vagabondes", un titre énigmatique, à l'image du personnage de Nekfeu.

Nekfeu, ou Ken Samaras, d'origine grecque par son père et écossaise par sa mère, a voulu, comme il est très bien décrit dans le film-documentaire, élaborer un album lourd de sens. Le rappeur originaire du 15e arrondissement de Paris souhaitait sans doute mettre cette fois-ci la barre plus haut que les précédents opus, Feu (2015), Cyborg (2016) qui avaient été tous deux de réels succès, ayant aidé à forger l'image d'un rappeur productif, engagé, très technique, doté d'une grande imagination, musicalement diversifié, capable de créer à chaque projet la surprise générale tout en restant simple face à une quantité non négligeable de MC's actuels.

Il avait été révélé entre autres par les Rap contenders, des joutes verbales urbaines où le jeune rappeur a pu faire ses armes et montrer son talent dans un univers Hip-hop, et se retrouver "validé" par de grands noms. De plus, et pour montrer sa polyvalence, il s'est retrouvé membre de plusieurs groupes /collectifs de rap : 1995, S-Crew (regroupés dans le collectif L'Entourage), et 5 majeur, avant de débuter une carrière solo, afin de pouvoir montrer au grand jour tout son art, et s'épanouir pleinement.

Voulait-il ici réaliser une performance exceptionnelle ou approcher une qualité musicale supérieure ? L'élaboration de ce nouvel opus dont les extraits et la publicité avaient été assez énigmatiques nous ont d'autant plus intrigué et mis l'eau à la bouche.

Le court-métrage s'est essentiellement construit autour de la conception de l'album de Nekfeu et de sa complexité : il se retrouve découpé en six chapitres, six étapes de l'enregistrement de l'album, chacune correspondant à une nouvelle source d'inspiration, à un nouvel endroit dans le monde, à une nouvelle ambiance, à une nouvelle atmosphère. Nous suivons le périple du jeune rappeur tout au long du film, dans la création de son nouvel album.

La manière de filmer est très prenante, puisqu'il s'agit d'un documentaire, la caméra est très rapprochée, principalement centrée sur Nekfeu, protagoniste du film, mais pas seulement. Son équipe, "crew" comme il aime l'appeler est très présente également puisqu'elle fait aussi bien évidemment partie du voyage, nous nous retrouvons en tant que spectateurs à suivre le périple d'une bande de jeunes hommes.

En plus des membres du groupe de Nekfeu, que ce soit de l'Entourage ou du S-Crew, s'ajoutent plusieurs invités de marque, propres aux différents lieux d'inspiration du "Fennec".

Nous pouvons reconnaître dans son staff ses différents acolytes, Doums, Alpha Wann, etc… Les guests se retrouvent très présents dans ce documentaire et font partie des inspirations du Fennec.

L'accent a également été mis sur le visuel, même si le style est resté assez simple et les effets spéciaux peu exploités, à l'exception de quelques plans stylisés illustrant les pensées du rappeur (distorsions des éléments du décor pour montrer l'imagination débordante du personnage principal), les plans-séquence restent très banals dans leur forme, bien que chaque scène semble être riche en interprétation.

Chaque chapitre nous amène à une nouvelle étape, dans un nouvel univers, la star vagabonde de destinations en destinations afin de trouver l'inspiration et de peaufiner son album :  chaque long plan dans un nouvel endroit est agrémenté par une des musiques de la bande originale produite sur place, avec une inspiration locale à chaque fois, ce qui laisse place à de belles secondes de transition, avec comme images des grands espaces.

Chaque étape n'est pas choisie par hasard, en plus du cheminement de l'élaboration de l'album tout au long du documentaire, de son ébauche à sa commercialisation, chaque nouveau chapitre nous apporte une nouvelle thématique en lien avec le lieu où se trouve Nekfeu. Le protagoniste se place d'abord comme observateur puis puise dans ce qu'il voit  afin d'avancer dans son projet. Le personnage principal à chaque nouvelle étape s'imprègne du décor, du paysage et des différents interlocuteurs locaux, afin de donner une nouvelle dimension à ses morceaux (ce qui devrait donner un résultat final assez étonnant).

Le plus de ce film est qu'il laisse place à différents types de scènes, aussi diverses que variés. L'histoire se déroule petit à petit et nous nous retrouvons très vite captivés en tant que spectateurs.

Nous ne nous retrouvons pas devant 1h36 d'enregistrement au studio, nous assistons à chaque fois aux coulisses de l'élaboration de tel ou tel morceau, ce qui laisse transparaître une certaine proximité entre le spectateur et le rappeur lui-même, ce qui correspond idéalement à l'image de Nekfeu dans la vraie vie : un MC très proche de sa communauté.

De ce fait, nous rentrons réellement dans les détails de l'élaboration d'un album : que ce soit par la "cuisine" musicale des différents producteurs de musiques présents et le syndrome de la page blanche , de la phase d'écoute du rappeur intéressé, et de la phase d'enregistrement, nous remarquons toute la complexité de la musique, et de son élaboration dans le cadre de la mise en œuvre d'un album.

Le film projeté  uniquement ce jeudi 6 juin 2019 se retrouve suivi par la sortie de l'album ce vendredi 7 juin 2019 qui marquera la fin d'une absence de presque trois ans de la part de l'ancien membre de "1995". Énième succès pour le rappeur du 15e ou début du déclin, les prochains chiffres de ventes de "Les étoiles vagabondes" confirmeront ou non une si longue attente de la part du rappeur parisien.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/06/2019