Woodstock : Les 50 ans du plus légendaire des festivals

Victor Bouteiller, le 27/02/2019


«Trois jours de paix et de combats. des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire l'air pur» c'est ce que promettait Michael Lang, organisateur du Woodstock Festival en 1969. 50 ans après il organise un nouveau concert au Bethel Woods Center for the Arts, lieu mythique où s'est déroulé la première édition qui est devenue culte. Retour sur l'histoire d'un festival aussi chaotique qu'historique et sur le prochain concert.
5054d374be55d0ee36d0ddbcf9cfb722acde2fa9 1040x540 outbound

Image aérienne du festival de Woodstock de 1969, où environ 450 000 spectateurs se sont rassemblés

Du 15 au 18 août 1969, les terres du fermier Max Yasgur sont envahies par des milliers de personnes venues assister à la manifestation musicale, qui deviendra un événement historique. Conçu pour accueillir 50 000 personnes, le festival en accueille quasiment 500 000. Cette affluence est due à l’affiche du festival, réunissant les plus grands noms de la scène de l’époque : The Who, Janis Joplin, Joan Baez, Crosby, Still,Nash & Young, Joe Cocker, Santana, Jefferson Airplane, Creedence Clearwater Revival. Pendant 3 jours, les prestations s’enchaînent, et de par leur qualité ou leur symbolique, elles s’inscrivent, en même temps que le festival, dans le panthéon de la musique. Parmi ces prestations nous pouvons citer celle de Janis Joplin qui, alors en début de carrière solo, exulte sa colère sur le morceau « Ball & Chain ». Parlons ensuite de Jefferson Airplane qui, programmé le soir, finit par jouer à l’aube, entonnant leur chanson inspirée d'Alice aux Pays des Merveilles « White Rabbit », véritable hymne psychédélique des années 60. Quant au Who, ils jouent l’intégralité de leur opéra rock « Tommy », tout aussi mythique. Joe Cocker, de son côté, joue une reprise, devenue classique, de « With a little help from my friends » des Beatles, alors au bord de la séparation cette année là. Mais s’il y a une prestation devenue emblème du festival, c’est bien celle de Jimi Hendrix. Il joue devant le plus petit public (30 000 personnes) en clôture du festival et pourtant, son jeu de guitare marque les générations à venir. Il élève la guitare du statut d’instrument à objet de culte, de par son interprétation de « Star Spangled Banner » , « Purple Haze » ou le célèbre « Voodoo Child ».

Jimi hendrix

Jimi Hendrix, l'emblème du festival de Woodstock de 1969

En outre, Woodstock, c’est aussi une part de chaos dans le champ de bataille de la musique. La tension est à son paroxysme en cet été 1969 puisque les Etats-Unis sont engagés dans le conflit au Vietnam, qui est l’objet de la contestation du mouvement Hippie, trfaitès présent au festival. Essayant de proclamer la doctrine du « Peace and Love », le résultat de l’organisation chaotique due à l’affluence est marquant lui aussi. Durant le festival, il y a eu trois décès, deux à cause de maladie et un causé par un accident de tracteur, deux naissances et quatre fausses couches. On assiste aussi au plus grand embouteillage de l’histoire des États-Unis ainsi qu’à une pénurie de nourriture et d’eau.

Le festival de Woodstock en 1969 est l’un des moments les plus historiques de la musique populaire, par son affluence record, son chaos, ses têtes d’affiches. Il marque à la fois l’apogée et la chute du mouvement Hippie des années 60. La fin de ce mouvement est d’autant plus marquée par la suite avec le festival d’Altamont, organisé par les Rolling Stones quelques mois après Woodstock, et dont l’issue est dramatique : des émeutes et un meurtre par les Hells Angels, qui assurent la sécurité du groupe.

Woodstock, le retour anniversaire et des noms déjà annoncés !

Santana

Carlos Santana, l'une des têtes d'affiche du nouveau festival

En Janvier, suite aux spéculations du public, Michael Lang a annoncé que le festival fêtera ses 50 ans sous le nom de « Woodstock 50 ». Le 21 février dernier, il a même révélé deux des grosses têtes d’affiches du festival évènement : Ringo Starr, l’ex Beatles de 78 ans, qui viendra accompagné du All Star Band. Le second est un habitué puisqu’il a participé à l’édition de 1969, il s’agit de Carlos Santana. En effet le guitar hero mexicain, qui avait marqué le festival avec son morceau « Soul Sacrifice », revient 50 ans après pour marquer à nouveau l’histoire. Arlo Guthrie, fils de Woody Guthrie (pionnier du folk américain), est également de la partie, pourrait-on donc entrevoir une participation d’autres grands noms du folk comme Bob Dylan et Joan Baez par exemple ? Hormis cela, il est aussi annoncé que 40 artistes avaient déjà confirmé leur participation au Woodstock 50. En attendant l’annonce de nouveaux noms, vous pouvez revivre le festival dans le film Woodstock de Michael Wadleig.

Ringo starr

Ringo Starr, un autre artiste qui est programmé pour le Woodstock 50

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/02/2019