Covid-19 en France : entre dérives et scepticisme

William Lacaille, le 27/03/2020


Depuis quelques mois, nous sommes dans une situation qui a pris une ampleur mondiale avec le Covid-19. Bon nombre de dirigeants sont pris au dépourvu, ne savent pas quelles mesures doivent-être imposées ou encore comment correctement mettre la population en sécurité. Mais cette situation laisse aussi place à un très grand scepticisme et de nombreuses dérives. William nous explique son point de vue sur la situation.

Photo 20200327 112438

Un message invitant à rester chez soi, souvent ignoré par des français qui veulent sortir malgré les interdictions

La fermeture des lieux dits “non-essentiels”

Nous avons peu à peu vu le gouvernement prendre des mesures pour ralentir la progression du Covid-19. Ce fut en premier lieu le cas avec la fermeture des lieux qualifiés de “non-essentiels”. Mais à la suite de cela on a pu constater des rues bondées, des parcs très fréquentés par des Français s’étant donnés rendez-vous la veille pour boire un verre et rire. Beaucoup ont voulu se comporter comme ce fut le cas après les attentats de Paris en disant qu’il fallait continuer de vivre, que le virus ne devait pas les arrêter. Sauf que ce raisonnement est le meilleur moyen de mettre en danger ses proches, en contractant le virus, en devenant un porteur sans symptômes et donc l’un des meilleurs moyens de contamination. La surfréquentation de certains lieux comme les marchés a également été un problème car très peu de gens ont respecté les distances de sécurité comme le montre ce tweet de Rémy Buisine

Il était également possible de voir dès le lendemain de l’annonce de la fermeture d’un certain type de commerce, des files interminables dans les grandes surfaces pour faire des stocks chez soi de nourriture, de produits destinés à l’hygiène. En plus de ne pas respecter les distances de sécurité, certains en sont arrivés à se battre pour accéder aux réserves d’un supermarché. La situation dégénère, la crainte apparaît dans l’esprit de certains Français qui accourent eux aussi dans les grandes surfaces en voyant les trous dans les rayons. 

Peu avant l’annonce du Premier ministre, un tweet montre une femme affirmant s’être rendu dans un supermarché pour prendre tout ce qui lui passait sous la main. Ces agissements ont clairement mené aux différentes ruptures de stocks dans les grandes surfaces qui ne seraient pas produites s'il y avait eu plus de discipline.
 

La question du confinement

Quand est venu le confinement il y a également eu des Français qui ont voulu contourner les règles pour suivre leur routine quotidienne en dépit des obligations nouvellement établies. L’un des évènements qui a choqué bon nombre de personnes, est l’interview d’une femme qu’a réalisé Grégory Leclerc (Nice Matin), sur la plage alors qu’elle bronze. Malgré le fait qu’elle se soit prise une amende, cela ne semble pas la persuader d’arrêter de sortir. Elle explique ensuite : « S’il ferme la plage, qu’est-ce qui va se passer dans cette ville ? On va tous crever alors ». Encore un comportement que je juge personnellement irresponsable. Alors que certains bronzent, d’autres organisent un grand barbecue dans l’Oise, l’un des départements qui ont recensé les premiers foyers d’épidémie en France. Ils ont écopé d’amendes qui, additionnées, s'élèvent à 1600€. 

Avec les attestations il est donc possible de quitter son domicile pour faire des achats de première nécessité comme des courses alimentaires. Seulement, certains semblent prendre cette mesure de confinement à la légère et se rendent dans les grandes surfaces uniquement pour acheter du soda, ce qui a le don d’exaspérer les forces de l’ordre.

Et quand les forces de l’ordre se décident à sanctionner certains riverains qui ne respectent pas les recommandations, s'ensuit un déluge d’insultes, de menaces comme a pu le faire une parisienne en toussant sur les policiers après les avoir insultés en leur disant qu’ils attraperont le Covid-19 eux aussi.  

 

Complot et covid 19 Un message diffusant une théorie du complot à propos du Covid-19 sur Facebook

Les théories du complot qui fleurissent

D’autres parlent trop vite et voient tout de suite le complot se former avec notamment la vidéo d’un individu expliquant que le virus serait en réalité une création française dans un laboratoire de l’Institut Pasteur. Il se base sur un brevet en expliquant que c’est le document qui prouve ses découvertes. Bon nombre de médias se sont emparés de cette affaire pour démentir et expliquer en quoi ceci n’est qu’une fake news

Une autre fake news qui a pu circuler pendant quelque temps sur les réseaux sociaux concerne cette fois une théorie complotiste avec le gouvernement français. En effet un message posté sur Facebook, comme le montre la capture d’écran plus haut, dénonce la propagation du Covid-19 à travers les compteurs électriques ainsi que les antennes de réseau téléphonique. Cette théorie est également réfutée par de nombreux spécialistes.

Dans ce même message il y a une théorie à laquelle je m’attendais déjà : le coronavirus n’est qu’un moyen d’empêcher les Gilets Jaunes de manifester (notamment avec le confinement total). Bien évidemment ce virus n’a aucun lien avec une potentielle entrave aux manifestations françaises dans le sens où ce Covid-19 est né en Chine. 

Une vidéo a aussi été relayée sur les réseaux sociaux expliquant que le virus serait donc une arme chimique chinoise préparant la 3ème guerre mondiale qui aurait fuité. Cette théorie explique même que le pangolin ou la chauve-souris ne seraient que des excuses fictives données par les scientifiques pour cacher le développement de cette pseudo arme. Bien évidemment, cette histoire se montre n'être qu'une autre théorie du complot.

La question d’une solution : la chloroquine

Depuis quelques jours, on entend de plus en plus parler de la Chloroquine. Ce médicament est au coeur de nombreux débats car il serait une solution au Covid-19 mais de nombreuses théories du complot viennent se joindre aux débats. Entre le fait que le Covid-19 est une création des laboratoires pour s’enrichir, ceux qui pense que l’État a caché cette solution pour empêcher que tout le monde puisse avoir un accès, tout le monde y va de son grain de sel. 

Il y a la question de prudence qui revient souvent dans les débats. Didier Raoult, éminent infectiologue explique qu’il faudrait accélérer les processus de production de cette molécule pour pouvoir en distribuer massivement à la population. Ses phrases ont notamment touché des chefs d’États comme Trump ou encore Bolsonaro qui a dernièrement souhaité une production de masse de la chloroquine. Mais beaucoup alertent sur la question de potentiels effets secondaires notamment pour des problèmes cardiaques. Il y a donc un débat qui s’instaure, souvent infiltré par ces théories du complot. Sciences et Avenir révèle qu’une petite étude chinoise n’a pas détecté d’effets particuliers de la chloroquine sur les patients touchés par le virus.

Mais le problème secondaire à ce débat est que certains n’attendent pas d’avoir de véritables réponses et souhaitent avoir aussi vite que possible ce précieux médicament pour prévenir une potentielle infection. Un risque d’auto-médication peut être fait et conduire à de graves problèmes. Certains médecins pourraient également en prescrire de manière peu regardante pour avoir plus de consultations. Ce sont des théories qui peuvent effrayer certains professionnels de santé. Mais dans cette situation, les plus inquiets sont les patients qui sont déjà traités à la chloroquine. Même si une pénurie est exclue par de nombreux pharmaciens et distributeurs, la demande massive qui rejoint un confinement rendant les livraisons plus complexes, peut mener à une situation défavorable aux malades chroniques déjà sous traitement.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/03/2020