Un tour du Sud pour les grimpeurs

Louis Lesueur, 18/10/2019 


Mardi, en fin de matinée, le tracé du Tour de France 2020 a été dévoilé. Et quelle (mauvaise) surprise ! Les organisateurs ont oublié qu’une moitié Nord du pays existait encore bel et bien et ont également mis de côté une grande partie de profil de coureurs.

72621700 2644427222459067 4418489911187865600 n

Nous sommes en 2020 après Jésus-Christ, toute la France est occupée par le Tour de France… Toute ? Non ! Une poignée d’irréductibles organisateurs en a décidé autrement. Astérix et ses compères étaient heureux de ne pas être occupés par les Romains. En revanche, l’été prochain, de nombreux Français se sentiront lésés de ne pas voir les cent soixante-seize cyclistes du Tour de France occuper leurs routes. Car, oui, en faisant la part belle à la haute montagne et en dessinant un tracé passant par les cinq cols métropolitains : Alpes, Pyrénées, Massif Central, Jura, Vosges ; les organisateurs en ont oublié une partie de la France. La partie Nord ne verra le Tour qu’au bouquet final de Mantes à Paris. La Bretagne, la Normandie, les Hauts de France ne verront aucune étape dans leur région. Il faudra prévoir les camping cars pour gravir les montagnes et observer les coureurs en plein effort.

La montagne, justement, sera la principale (et la seule) attraction de ce Tour de France 2020. Elle sera quelque peu revisitée avec le nouveau Col de la Loze, et la disparition pour cette édition des fameux Alpe d’Huez, Galibier, Tourmalet ou Ventoux. En revanche, elle restera toujours le moyen principal pour les favoris de remporter le Graal. Et encore plus l’année prochaine ! En effet, même le contre-la-montre individuel, épreuve reine et à suspense sur les autres grands Tours, est bien moins mis en valeur sur notre territoire. L’année prochaine, ce ne sera pas sur un terrain plat, comme souvent et habituellement pour les contre-la-montre que les coureurs se jaugeront mais dans la montée de la Planche des Belles Filles. Col de première catégorie : rien que ça. Le terrain de prédilection de Pinot, ses routes d’entraînement, pourraient donc être là où tout se joue pour les grimpeurs encore en course à la victoire finale. Cela ne fait que peu de doutes que seuls les grimpeurs et les tout meilleurs rouleurs seront capables de remporter ce Tour 2020. Comme souvent ? C’est vrai, mais cette année plus que d’habitude. Les amoureux des envolées lyriques dans les cols seront comblés. Les amoureux des coureurs complets, aussi bons pour rouler contre vents et montées, aussi bien en équipe que seul en contre-la-montre, seront eux déçus car plus que jamais, le Tour de France, se jouera en altitude.

Thibaut Pinot est prévenu. Après avoir abandonné lors de six des douze grands Tours auquel il a pris part (dont le dernier Tour de France sur une terrible blessure), les organisateurs ont prévu un tracé pour sa victoire finale. Egan Bernal ou Froome, s’il est bien rétabli de sa blessure, sont eux aussi de logiques prétendants. Réponse dans quelques mois, sauf pour les Nordistes et les nostalgiques du Tour 1989.  

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/10/2019