Vox montre la voix à l'extrême droite en Espagne

Louis Lesueur, 07/12/2018


La première élection de l’ère Pedro Sanchez (Président du gouvernement d’Espagne) a débouché sur une déroute socialiste mais surtout sur une première historique pour l’extrême droite grâce aux 12 sièges remportés par Vox aux élections législatives andalouses.

C16935f9 1a1c 43b0 97d5 c3fb84c3f713

Santiago Abascal, président de Vox, peut se réjouir des élections andalouses.

Après le Brésil il y a quelques semaines, l’Espagne et plus particulièrement l’Andalousie fait face à la montée de l’extrême droite. Dans des élections législatives anticipées, Vox a remporté 12 sièges (sur 109). Le PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol), d’habitude maître de la province la plus peuplée d’Espagne, a vu son influence chuter. Les socialistes perdent leur majorité. Mais comme nous l’avons dit, l’événement est l’avènement de Vox. Depuis 1975 et la mort du général et dictateur Franco, l’extrême droite aura pour la première fois son mot à dire dans les décisions politiques. Il s'agirait également d’un moyen pour « expulser la corruption socialiste » comme l’a expliqué Santiago Abascal, président de Vox. Soutenu par Marine Le Pen et David Duke, ancien leader du Ku Klux Klan, Vox a profité d’un taux de participation faible pour faire son trou dans cette élection. 3,6 millions d’Andalous se sont déplacés aux urnes mais cela ne représente que 58,7 % des inscrits, un « record » depuis 1990 et ses 54,72 % de participation.

740b6bbc 18df 41c4 b32a f62138c3143f

Répartition des voix de Vox selon le pourcentage d’étrangers dans chaque ville.

Comme nous pouvons le voir, Vox obtient la majorité de ses soutiens dans les villes où le nombre d’étrangers est élevé. Ce combat contre l’immigration est le principal credo de Vox. Le parti a pour projet la suspension de l’espace Schenghen, l'élévation de l'exigence du niveau de la langue pour l'acquisition de la nationalité et la construction d’un mur entre la province andalouse et Ceuta et Melilla, les deux enclaves espagnoles sur le territoire africain. Ces enclaves font de l’Espagne, une proie facile pour les migrants. Le pays du roi Felipe est le premier État européen pour les clandestins venus du Sud. Au premier semestre 2018, 23 993 migrants sont arrivés en Espagne. Ce nombre est trois fois supérieur à l’année précédente. Du fait de sa position géographique, l’Andalousie est le principal territoire d’arrivée des migrants, plus de 60% du nombre total. En 2017, cela représente 17 614 migrants sur 28 707. Hormis ce combat contre l’immigration, Vox voudrait l'unification de l'Espagne autour d’un seul gouvernement et parlement et ainsi transformer l’État actuel en un état de droite qui promulguerait l'égalité et la solidarité.

Suite à cette élection, des manifestations ont eu lieu dans toute l’Andalousie. Les manifestants ont exprimé leur désaveu dans des villes majeures comme Séville, Malaga et Grenade. Dans cette dernière, 4000 manifestants ont été recensés. C’est finalement toute l’Espagne qui est sous le choc de cette élection. Selon Adrián, jeune Catalan, « Vox n’est pas une solution aux différents problèmes que rencontre l’Andalousie. Par exemple, ils accordent une place importante à la famille naturelle. Or, de nos jours, il existe toutes sortes de familles… En revanche, ce parti n’est selon moi pas d’extrême droite. L’extrême droite espagnole, c’est le dictateur Franco. Vox est un parti voulant des réformes autoritaires ».

La dissension est grande entre Vox et leurs partisans et la majorité des Andalous voire des Espagnols. Reste à voir l’évolution de Vox dans les prochains mois avec notamment les élections municipales puis les européennes en mai 2019. 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07/12/2018