Quand une application sauve des vies

Inès De Moura, 08/10/2019


Un adolescent de 15 ans sauve une vie grâce à une application pour smartphone.

Sauvlife

“Un arrêt cardiaque peut arriver n’importe où. Et n’importe où c’est là où nous sommes tous”

C’est le 30 août 2019 près de Grenoble que le jeune Gianni de Berti a sauvé la vie de son voisin de 84 ans suite à une notification de l’application Sauv Life. 

"Nous avons besoin de votre aide. Merci d’intervenir sur l’incident”. Voici le message que l’application envoya au jeune homme. Tout juste formé aux premiers secours, ce dernier se dirigea à 500 mètres de chez lui afin de promulguer un massage cardiaque à la victime.  Pendant une dizaine de minutes, le jeune homme prit la relève de la fille de la victime, qui, elle-même essaya de sauver son père, en vain. L’homme fut ensuite emmené à l’hôpital et sauvé, grâce à l’intervention du jeune homme et surtout grâce à l’application qui a fait le lien. 

Disponible sur IOS et Android, l’application envoie une notification aux personnes proches de l’incident, suite à la demande du SAMU, qui déclenche cette option avant d’arriver sur le lieu du malaise.

C’est immédiatement que doit être pratiquée une réanimation cardio-pulmonaire sur une victime en arrêt cardiaque, car les lésions du cerveau (consécutives au manque d’oxygène) apparaissent dès les premières minutes. La mort de la victime survient en quelques minutes sans intervention des secours ou d’une tierse personne en premier lieu. La victime est par la suite géolocalisée afin d’être prise en charge au plus vite.

“Tout le monde peut s’inscrire, formé ou non formé pour devenir citoyen sauveteur avec Sauv Life”

C’est une révolution dans le milieu médical. Sauv Life, ce sont 904 déclenchements, 28 coeurs sauvés et 161 301 citoyens sauveteurs. Malheureusement non présente dans toutes les villes françaises, elle est un espoir dans le domaine de l’urgence médical. 

Nous ne pouvons que vous inciter à télécharger Sauv Life,  afin de la voir se développer et permettre d’épauler le SAMU lors de ses interventions. N’oublions pas que cette application est gratuite, et qu’elle est accessible à tous, formés ou non aux premiers secours, et également aux mineurs de plus de 15 ans ayant une autorisation parentale.

 

Commentaires (1)

SAUV Life
Nous avons à jour près de 60 cœurs repartis et plus de 280 000 inscrits dans toute la France ! Rejoignez-nous :)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/10/2019