Basket : Rouen - Cholet, l’espoir jusqu’au bout

Théo Alleaume, 21/10/2019


Mardi dernier, le RMB affrontait Cholet en 32ème de finale de Coupe de France. Une rencontre à laquelle La Voix du Robec a eu la chance d’assister. Les deux équipes se connaissent déjà, puisqu’elles se sont affrontées l’an dernier, au même stade de la compétition. Rencontre dont Rouen était sorti victorieux. La question est de savoir si le club de la métropole est capable de réussir, à nouveau, cette belle performance. 

Rmb cholet cdf

(Les deux équipes, à l’échauffement, mardi dernier)

Une heure avant le début du match, notre équipe arrive au Kindarena, récupère son accréditation et part s’installer en tribunes. Les joueurs des deux équipes s’échauffent, retournent aux vestiaires écouter les dernières consignes de leur coach, Alexandre Ménard pour Rouen, Erman Kunter pour Cholet.
Rouen affichait le 5 de départ suivant: Nwogbo - Spight - Bassoumba - Diggs - Bosnjak.
Cholet avait aligné le 5 suivant : Arledge - N’Doye - Horton - Stockton - Jok.

Dès le début du match, Cholet met la pression en inscrivant les premiers points. Bien que devancé dans les 5 premières minutes, notamment la récupération en raquette ainsi que les rebonds. Cependant les Normands ne se laissent pas faire, et reprennent l’avantage du score dans ce premier quart-temps, 17-11 puis 24-17 à la fin des vingt premières minutes. Même chose pour le deuxième quart-temps, où les Rouennais parviennent à maintenir leur avance. Cholet parvient à réduire l’écart 36-30. Rouen est indiscipliné et est puni par différents lancer franc, c’est Christopher Horton qui se charge de les transformer (8/10 au total). C’est Jérôme Cazenobe qui va être le joueur le plus averti par l’arbitre (5 fautes provoquées). 
C’est à partir du troisième quart-temps que les choses se gâtent pour le club de la métropole. Dès le retour des vestiaires, les joueurs de Cholet semblent plus motivés, plus agressifs sur le ballon. On se rend compte de l’écart de niveau entre les deux ligues, les rouennais peinent à suivre le rythme, notamment physiquement. Les hommes d’Erman Kunter vont refaire leur retard, mais également creuser un petit écart, 43-47. Le quatrième et dernier quart-temps fut le plus important, car là où l’on pensait les joueurs d’Alexandre Ménard dépassés par les évènements, ils vont trouver un second souffle pour pousser Cholet dans ses derniers retranchements. C’est Carl Ponsar qui va s’illustrer dans cette quatrième période, en permettant à son équipe d’égaliser 69-69.
C’est finalement en prolongations que Rouen va craquer et ne pourra contenir les assauts de leurs opposants, Jok et Horton crucifiant le Kindarena. Score final,, Rouen ne passera malheureusement pas en 16ème de finale, comme ils avaient pu le faire l’an dernier, également contre Cholet. 

Lors de la conférence d’après-match, nous avons eu les réactions à chaud du coach Alexandre Ménard, qui était “déçu, notamment lors du troisième quart-temps, qui leur a coûté très cher”. Même si il s’attendait à ce genre de match, cela ne les a pas empêché d’être “émoussé physiquement et de caler sur cet aspect”. Cependant, il était “content de retrouver Erman, et de parler basket”. Pour rappel, les deux hommes ont entraîné le club du Mans. Erman Kunter a, quand à lui, “suivi le parcours d’Alexandre”. Il était tout de même mécontent malgré la victoire “Sur les premières 18min, on est à la rue; ce fut dur, notamment à l’extérieur”. Vafessa Fofana, capitaine de Cholet, partageait les mêmes réflexions que son coach “Ça a été dur, notamment les deux premiers quart-temps; dans le troisième, on accélère et on a été confiant pour le reste du match, notamment lors de la prolongation”. Cependant, tout n’est pas rose “Il y a des choses sur lesquelles ont va devoir se pencher, on a encore une marche de progression.”. 

Malgré cette impasse en Coupe de France, Rouen va se relancer sur le reste du championnat et tenter de faire une aussi belle saison que l’an dernier.

 

Ajouter un commentaire