Bogotá, nouvelle capitale catalane

Louis Lesueur, 01/04/2019


Le Tour de Catalogne s'est achevé hier par la victoire sur cette septième et ultime étape de Davide Formolo. Le Colombien Miguel Angel Lopez s'adjuge le classement général.

Img 3857 1

Miguel Angel López , vainqueur du Tour de Catalogne

Les drapeaux colombiens fleurissent sur les bords de route catalans. Et pour cause, au sortir d’un Paris-Nice ayant vu Bernal et Quintana (deux colombiens) aux deux premières places, les Sud Américains ont réitéré une nouvelle performance exceptionnelle. Miguel Angel López (premier), Egan Bernal (troisième) et Nairo Quintana (quatrième) ont ravi leurs compatriotes venus nombreux à Barcelone. Le vainqueur du classement général est également meilleur jeune de ce Tour, Bernal est son dauphin. Leader depuis la cinquième étape, le coureur de l’équipe Astana aurait pu tout perdre hier, face à des remuants Adam Yates, deuxième au classement général final, et Quintana.

Img 3866Img 3866 (4.02 Mo)

Le britannique, bien aidé par son frère jumeau,Simon, a longtemps cru tenir la victoire dans ce tour. Le meilleur jeune du Tour de France 2016 était leader virtuel du classement général à l’entame du dernier des huit tours dans les routes pentues de Montjuic. Multipliant les attaques dans les premiers tours du Parc barcelonais, accompagné par Quintana ou par son frère, Adam Yates a réussi à creuser un écart, mince mais suffisant pour s’imposer, avant donc de voir revenir l’armada colombienne avec à sa tête, Angel López dans le dernier tour. 

Img 3689Img 3689 (10.47 Mo)

Dans son pays, Miguel Angel López n’est ni le modèle des jeunes comme l’est encore Nairo Quintana (27 ans) - leader chez les colombiens à l’applaudimètre, quand il est présent sur le podium avec son équipe de la Movistar, vainqueur du classement par équipe -, ni l’espoir des générations futures comme l’est Bernal (22 ans) , très applaudi également lors de sa montée sur le podium pour sa troisième place. Miguel Angel López ( 25 ans) est donc un coureur apprécié et au talent -dont on ne doutait guère après ses victoires au classement du meilleur jeune sur la Vuelta (2017) et sur le Giro (2018) - enfin reconnu définitivement grâce à cette victoire finale dans un Tour et une course d’une semaine, marqué par une superbe victoire dans la quatrième étape. 

La cinquième et sixième étape, terminées au sprint, n’ont guère inquiété le Colombien, contrairement à cette dernière étape donc. Ses cent quarante-trois kilomètres, ses boucles dans le Parc de Montjuic ont permis de voir une étape haletante - dans laquelle Julian Alaphilippe, récent vainqueur de Milan San Remo et numéro un mondial, classement World Tour, aurait sans doute pu tirer son épingle du jeu. C’est donc finalement l’italien Davide Formolo, qui a su sortir du groupe d’échappés  au moment opportun pour s’envoler vers une victoire de prestige. 

Côté français, les deux coureurs les plus attendus, Thibaut Pinot et Romain Bardet n’ont pas été des acteurs majeurs de ce Tour. Le coureur de la FDJ a connu une défaillance dans la quatrième étape l’éloignant au classement général tandis que le leader d’AG2R La Mondiale a malheureusement chuté hier alors qu’il pouvait espérer terminer dans le Top 5 au classement général. Attendus sur le Tour de France pour y briller cet été, les deux Français ont encore quatre mois pour se préparer, en espérant que Paris reste la capitale française en ce mois de juillet. En attendant la Grande Boucle, Bogotá est la nouvelle capitale catalane.

Classement général : Miguel Angel López

Classement par points : Michael Matthews

Classement de la montagne : Thomas De Gendt

Classement du meilleur jeune : Miguel Angel López

Classement par équipe : Movistar

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 01/04/2019