Jeux Olympiques : Prise de conscience tardive, loudes conséquences

Simon Lebaron, le 30/03/2020


Alors que le monde du sport est au chômage technique depuis plusieurs semaines maintenant, le virus n’aurait piqué le Comité International Olympique que depuis peu. En effet, le président du CIO a annoncé mardi dernier le report des Jeux Olympiques de Tokyo, qui devaient se dérouler cet été, du 23 juillet au 8 août 2021.

Tokyo summer olympics 4770145 1280

Les Jeux Olympiques repoussés marquent un très gros challenge pour les organisateurs

Le CIO dirigé par la pression

Le Comité International Olympique (CIO) est l’organisation chargée de la mise en place des Jeux Olympiques tous les 4 ans et ce depuis sa création en 1894. Elle vote la ville organisatrice sept ans à l’avance et supervise l’organisation des Jeux. Le CIO regroupe pas moins de 206 comités nationaux et est considéré comme la plus grande institution sportive de nos jours. Pourtant, c’est cette même institution qui s’est prononcée la dernière sur la situation que vit le monde entier. En effet, avec la crise sanitaire qui s’étend sur le globe, toutes les organisations et institutions sportives ont rapidement décidé de suspendre ou d’annuler leurs compétitions. Le CIO, quant à lui, a donné sa réponse tardivement concernant le report des Jeux Olympiques. Il n’a pas su réagir en conséquence du virus qui frappe la planète et n’a pris aucune initiative de son plein gré. Cette réaction tardive va probablement faire chuter la crédibilité du CIO et de son président aux yeux des acteurs sportifs, d'autant plus que, bien qu’annoncé par le comité international, le plus grand évènement sportif mondial n’a pas été reporté sur décision des organisateurs. En effet, des pays et de grandes organisations sportives, comme le Canada ou la Fédération Internationale d'athlétisme, ont annoncé qu’ils n'enverraient aucun athlète si les JO se maintenaient à l’été 2020. La pression sur les organisateurs était si forte qu’ils se sont vu obligés de reporter les Jeux au plus tard à l’été 2021.

Les conséquences de ce report

Évidemment, le report des Jeux engendre différentes conséquences à cause d’un calendrier bouleversé.

La principale conséquence est financière. Le Japon et ses partenaires avaient tout planifié de sorte à ce que les JO se déroulent cet été. Pendant sept années, Tokyo a subi une reconstruction à des milliards d’euros pour accueillir l’évènement mondial. Un nouveau stade et un village olympique ont été construit spécialement pour l’occasion. Ils ont bien sûr pour optique d’être réutilisé mais là est le problème. Le village olympique contient des appartements pour les athlètes qui sont destinés à être vendu après les Jeux. Or, la mise en vente a déjà été faite et une bonne partie de ces habitations ont trouvé preneur. De plus, les hôtels font face à une importante vague d’annulation parce que les spectateurs du monde entier avaient dès lors réservé leur place.

La deuxième conséquence, moins dramatique, est historique et arrivera très probablement puisque, même si cela atténuerait l’effondrement du calendrier économique et sportif, il est peu probable que l'événement se déroule à l’hiver 2020. Il y a donc de très grandes chances de voir les prochains Jeux Olympiques à l’été 2021, ce qui serait unique dans l’Histoire des Jeux puisque jamais cet évènement n’a été organisé lors d’une année impaire.

Les athlètes sont unanimes : le report est une bonne chose, selon eux. Même si certains s’étaient entraînés d’arrache-pied pour accrocher la médaille d’or cette année, ils reconnaissent tout de même que la priorité est à la santé et non au sport. C’est le cas de nos champions olympiques Teddy Riner (judo) et Renaud Lavillenie (saut à la perche) qui ont réagi sur Twitter après l’annonce du report :

Screenshot 2020 03 29 at 16 18 56Screenshot 2020 03 29 at 16 22 43

Les tweets de sportifs se sont multipliés pour féliciter le report des Jeux Olympiques 2020

Le report ne fait pas que des malheureux et Mehdy Metella peut bien en témoigner. En effet, le nageur français, qui a déjà participé aux Jeux de 2016, était déclaré forfait pour ceux de cette année suite à une blessure à l’épaule mais grâce au report à l’année prochaine, il y participera et visera un podium pour ramener une médaille à la France. D’autres sportifs préfèrent décaler les JO pour avoir un entraînement plus productif qu’à la maison et être mieux préparé pour le début de la compétition.


Les JO en 2021 sont une aubaine pour les athlètes mais une catastrophe pour les organisateurs. Ils doivent maintenant faire face à un problème économique auquel aucune autre ville organisatrice n’a fait face avant et doivent réorganiser les Jeux Olympiques de manière à ce qu’ils soient tout aussi bien qu’ils devaient l’être. Un défi énorme pendant une crise sanitaire de grande ampleur.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/03/2020