Mondial de handball féminin: faux départ pour nos Bleues

Théo Alleaume, 02/12/2019


Ça y est, le plus grand tournoi de handball féminin est lancé. Du 30 novembre au 15 décembre prochain, les championnats du monde de handball féminin se déroulent au Japon. Nos françaises, championnes en titre, tenteront de tout faire pour conserver leur titre tandis que les 23 autres équipes tenteront de soulever le trophée.

Camille ayglon hand mondial 2019

(Camille Ayglon aura fort à faire lors de ce mondial)​

Une compétition qui brasse large

L’avantage d’un championnat mondial est la pluralité des équipes qui y participent. On retrouve, parmi les 24 équipes qualifiées, les éternelles habituées européennes. On a tout d’abord l’équipe qui a le plus de participations à ce tournoi à savoir la Roumanie, avec 23, talonnée par la Hongrie avec 21. La nation la plus titrée est également de la partie à savoir la Russie, avec 7 trophées mondiaux. Au-delà de retrouver les meilleures équipes européennes, on trouve également des équipes comme le Kazakhstan ou le Monténégro. De plus, cette édition 2019 est l’occasion d’accueillir une nouvelle équipe : le Sénégal.

Toutes ces équipes ont deux objectifs sur ce mondial : le premier est de remporter le tournoi. Le deuxième est de commencer à construire un collectif en vue des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, soit dans un peu plus de 7 mois. 

Une entame de championnat compliquée

Le terme est approprié ici puisque lors de ces deux premiers match, les Bleues n’en n’ont pas remporté un seul. Tout d’abord leur premier match les opposaient aux Coréennes de Jae Won Kang. Après avoir réalisé un bon début de match, les joueuses d’Olivier Krumbholz menaient au score à la pause d’un petit point, 13 à 12. Une légère avance qui va fondre comme neige au soleil en deuxième période. Les Coréennes vont accélérer leur jeu et surtout concrétiser leurs actions, à l’image de leur ailière Eun Hee Ryu, 12 buts à son compteur. Malgré un carton rouge pour leur adversaire, les Bleues ont été trop pénalisées avec 5x2 minutes d’exclusion et ont concrétisé trop peu d’actions de jeu. Les Françaises s’inclineront 27 - 29, un goût amer dans la bouche. 

Pour leur deuxième match dimanche dernier, les Bleues faisaient face aux Brésiliennes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut un match beaucoup plus fermé que contre les Coréennes. Tout d’abord dominatrices en première période avec un score de 7 à 10 à la pause, les Bleues ont eu beaucoup plus de mal en deuxième période, en se faisant rejoindre à la dernière minute. Score final 19 - 19 avec énormément d’incertitudes à la clé. 

Les Françaises se retrouvent dans une situation très compliquée puisque actuellement 4ème de leur poule, la défaite n’est plus une option pour le coach Olivier Krumbholz : “ Le match de l’Australie (mardi) va venir à point nommé. Il va nous permettre de jouer dans des conditions favorables. Après on aura les deux gros morceaux (Allemagne et Danemark). On n’a plus rien à perdre, il faut tout gagner. “ (source: ouest-france.fr). Un constat également partagé par l’arrière Camille Ayglon : “ Il y a tellement de choses à améliorer pour battre l’Allemagne et le Danemark ! On n’a vraiment plus le choix. “ (source: ouest-france.fr). 

Les championnes du monde en titre sont au pied du mur. Le match de mardi contre l’Australie devait leur permettre de décrocher leur première victoire. Cependant, les deux derniers matchs ont des allures de finales, avec deux des meilleures nations mondiales. On peut donc s’attendre à du beau spectacle étant donné que nos françaises vont tout donner pour aller le plus loin dans ce tournoi. 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/12/2019