Quand reprendra le sport ?

Théo Alleaume, 27/04/2020


Après une absence de plus d’un mois, les aficionados de sport commencent à dépérir. Pas le moindre petit évènement à se mettre sous la dent, on en deviendrait presque fou. Alors une question est sur toutes les lèvres : quand est-ce que reprendra notre sport préféré ?

 

Tour de suisse

Tour de Suisse, 2006

Football : l’Europe divisée sur ce terrain

Tout d’abord, faisons preuve d’un petit peu de chauvinisme et regardons la situation en France. Pour l’heure, seuls les championnats amateurs ont été arrêtés, à l'exception de la Nationale 1 et de la D1 féminine. C’est une décision de la FFF qui a fait suite à la dernière allocution présidentielle en date. La Ligue 1 et la Ligue 2 sont suspendues et attendent donc une décision. Noël Le Graët, président de la Fédération espère une reprise du championnat d’ici le 17 juin. De plus, ce dernier souhaite faire jouer la finale de Coupe de France puis la finale de Coupe de la Ligue avant la reprise de la L1, aux alentours du 13 juin. Cependant, c’est la ministre des sports, Roxana Maracineanu, qui aura le dernier mot.
Cependant, plusieurs points restent en suspens : si il y a reprise, à quelle journée le championnat reprend-t-il ? Les joueurs sont-ils prêts à reprendre sans danger ? Comment concilier football et santé ? Les matchs peuvent-ils se jouer avec un public ou à huis clos ?
Si la saison est officiellement annulée, deux options s’offrent à nous : soit on acte l’arrêt du championnat à la 27ème journée de L1, étant donné qu’un match n’a pas pu être joué (PSG - Strasbourg) ; soit la solution du quotient est utilisée, c’est-à-dire que l’on établit un classement en fonction du nombre de points et de matchs joués. C’est cette dernière solution qui est la plus embêtante car certains clubs se retrouveraient pénalisés et moins bien classés, ce qui pose des problèmes pour les qualifications en Ligue Europa.

Hors hexagone, les décisions divergent selon les pays. Aux Pays-Bas, c’est une saison blanche qui a été décidé. Pour la première fois dans l’histoire de l’Eredivisie, il n’y aura ni champion, ni promu, ni relégué. Une décision qui fait grand bruit et qui pénalise des clubs pouvant gagner un titre ou espérer se qualifier pour des compétitions majeures (Ligue des Champions ou Europa League. Une situation similaire pourrait se produire chez nos voisins belges, puisque le gouvernement a interdit les évènements de masse jusqu’au 31 août.

Chez nos camarades allemands, la situation est bien différente. En effet, bon nombre de clubs de Bundesliga ont déjà repris l’entraînement depuis début avril, par petit groupe. De ce fait, ils se préparent à une reprise le 9 mai, mais à huis clos, puisque les rassemblements de groupe sont eux aussi interdits. Un scénario qui pourrait se reproduire en Angleterre, pour la Premier League. En effet, selon le Times, le gouvernement britannique et les instances sportives se sont entretenus sur une reprise du championnat, reprise qui pourrait avoir lieu le 8 juin. Si cela a lieu, les matchs se joueraient dans un stade avec “seulement” 400 personnes autorisées, parmi lesquelles des journalistes et des supporters testés négativement au Covid-19, le tout dans des stades sélectionnés.

La Liga et la Série A attendent une décision du gouvernement, même si plusieurs clubs italiens sont déjà revenus à l’entraînement. Le président de la Liga, Javier Tebas compte faire jouer des rencontres à huis clos d’ici fin mai, début juin afin de pallier aux pertes financières estimées à 1 milliards d’euros.

Enfin, l’Euro 2020 ne se déroulera pas cet été mais bien l’été prochain, et ce aux mêmes dates, c’est-à-dire entre le 11 juin et le 11 juillet. De plus, l’UEFA a également suspendu la Ligue des Champions et l’Europa League.

Rugby : la LNR a tranché net

Il y avait deux solutions possibles pour le Top 14 : soit la reprise des championnats d’ici fin juin, début juillet avec des phases finales directement jouées ; soit les phases finales seraient disputées vers fin août avec les effectifs de la saison 2020-2021, puisque certains joueurs comme Sébastien Bézy (Stade Toulousain) ou Semi Radradra (Union Bordeaux-Bègles) changeront de clubs à l’intersaison.

Au final, Paul Goze, président de la LNR a tranché et a abandonné le premier scénario. Le deuxième scénario a plus de chance d’être appliqué puisque : “Comme indiqué la semaine dernière, les décisions sur les compétitions seront prises, dès lors que le plan de déconfinement du Gouvernement sera annoncé, que le protocole médical de reprise sera validé par les autorités compétentes, et en considération des travaux de la Commission Sportive de la LNR sur la période de réathlétisation et de préparation des joueurs” (communiqué de la LNR). De plus, on sait déjà que les demi-finales de Top 14, initialement prévues les 19 et 20 juin prochains n’auront pas lieu. Un coup dur pour la ville de Nice qui avait à coeur de développer le rugby dans sa ville, mais qui pourra organiser des évènements rugbystiques dans les prochains mois, chose que certifie la Ligue.

De plus, les trois étapes du Supersevens, la compétition de rugby à VII organisée par la LNR, initialement prévue en août, sont annulées. Si l’on change d’échelle, la finale du Pro 14, qui est une compétition réunissant les provinces irlandaises, écossaises, galloises, italiennes et sud-américaines, a été suspendu jusqu’à nouvel ordre.

Cyclisme : le virtuel prend le pas

Rendez-vous annuel incontournable depuis plus d’un siècle en France, le Tour de France ne partira pas à la date prévue. Épidémie oblige, le départ aura lieu le 29 août et se terminera le 20 septembre. C’est l’UCI (l’Union Cycliste Internationale) qui a pris la décision, elle qui avait d’abord envisagé un départ plutôt début août. La saison sera donc très compliquée puisque juste après la fin du Tour ont lieu les championnats du monde, du 20 au 27 septembre.

Ce report du Tour de France a également entraîné un report de la Vuelta, qui est censée partir le 14 août. Un report en deuxième partie de saison où plusieurs compétitions s’entremêleront comme le Giro ou le Tour des Flandres.

Si ces compétitions posent des soucis d’organisation, le Tour de Suisse, bien qu’annulé, avait opté pour une solution des plus originales. En effet, la course a eu lieu en ligne, à la maison. Du 22 au 26 avril, 19 équipes pro y ont participé avec des noms réputés comme Julian Alaphilippe ou encore Vincenzo Nibali. Via des vélos connectés et un écran qui diffuse le trajet du jour, les coureurs s’élancent et font la course comme si de rien n’était. Au final, c’est Rohan Dennis qui remporte ce premier et, potentiel, dernier tour virtuel.

De nombreux évènements et championnats devaient avoir lieu cette année, 2020 était une année importante pour le sport. La preuve, après l’Euro, ce sont les Jeux Olympiques qui ont été décalés à l’année prochaine, du 23 juillet au 8 août 2021. Cette épidémie reste imprévisible et la situation peut évoluer du jour au lendemain, c’est pour cela que les mesures prises peuvent être modifiées d’ici quelques semaines.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/04/2020