Rendez-vous en terrain inconnu

Théo Alleaume, 06/04/2020


Cette semaine, nous vous emmenons à la découverte de différents sports. Laisser le football, le rugby et autres sports traditionnels aux vestiaires. Ici, on joue avec toutes les parties du corps, les accessoires utilisés sont très différents de ce que l’on à l’habitude de voir. 

92459151 623725205135047 8127591773586325504 n

Le football gaélique

Football gaelique

Finale du championnat anglais de football gaélique, 2008

Ici, on reste dans quelques chose qui n’est pas encore trop étrange. Dans ce sport, mix entre du rugby à XV et du football classique. Se jouant à 15 contre 15, le but est d’avoir plus de points que son adversaire à la fin du match. Évoluant sur un terrain de 145 mètres de long et de 90 de large, les joueurs doivent faire quatre pas puis dribbler, comme au basket. Après cela, ils peuvent à nouveau effectuer quatre pas, puis ils doivent lâcher le ballon sur leurs pieds pour le renvoyer dans leurs mains pour continuer d’évoluer. Les passes sont autorisées mais doivent s’effectuer seulement si les deux mains touchent le ballon, la passe ne se fait que via un contact avec le plat du poing. On ne peut ni plaquer ni tacler, mais l’épaule contre épaule est autorisé. 

Les buts sont comme ceux de foot en bas, mais avec des poteaux de rugby au-dessus. De ce fait, on peut marquer de deux manières : soit en tirant dans le but, pour marquer 3 points; soit entre les poteaux, pour marquer un point. Les scores sont donc affichés comme ceci : équipe A : 0-15 ; équipe B : 1-11.

Chaque joueur à son rôle : un gardien de but, deux arrières latéraux, un arrière central, trois arrières, deux milieux de terrain, trois demi centres, deux ailiers et un avant centre. De plus, quinze remplaçants viennent grossir les rangs, mais parmi eux seuls cinq peuvent entrer en jeu.
Afin d’organiser ce joyeux bazar, 8 arbitres sont présents pour veiller au bon déroulement de la partie : l’arbitre de champ, 2 juges de touche, le 4ème arbitre (mais uniquement dans le All-Ireland Championship) et 4 assesseurs/2 derrière chaque but. 
Pour finir, sachez que ce sport est amateur, et qu’un joueur ne peut évoluer que dans une seule équipe tout au long de sa vie, celle de son comté d’origine. 

Le chess-boxing

Chess boxing 1

Un match de chessboxing, 2008

Comme vous l’aurez compris, ici on est sur un mélange de boxe et d’échecs. Le premier combat fut organisé en 2003, et l’origine de ce sport se trouve dans les pages d’une bande dessinée du nom de Froid Equateur, troisième livre de la trilogie Nikopol, écrite par Enki Bilal en 1992. Il existe une fédération régissant ce sport du nom de WCBO (World Chess Boxing Organisation), fondée dans les années 2000. 

Dans ce sport, les adversaires alternent round de boxe et d’échec. Répartis sur onze rounds, il y a six rounds de quatre minutes d’échecs et cinq rounds de trois minutes de boxe. Les rounds d’échecs sont plutôt rapides étant donné que chaque joueurs dispose d’un total de douze minutes. Les règles régissant ce sport sont les mêmes qu’aux échecs et à la boxe. Deux écoles régissent ce sport peu conventionnel : ceux qui misent tout sur les échecs, en parant les coups ; soit ceux qui essaient de déstabiliser leur adversaires via quelques coups de poings agressifs.

Le match se termine lorsqu’un des deux joueurs est K.O, en cas d’échec et mat, lorsque le temps alloué aux échecs est écoulé, en cas d’abandon d’un adversaire ou enfin en cas de décision arbitrale.

Le lacrosse

D1 lacrosse

Match de Lacross, 2006

Pour les cinéphiles en herbe, vous connaissez ce sport. En effet, dans la saga American Pie, Oz et Stifler jouent au lacrosse, dans leur équipe de lycée. Il s’agit d’un sport collectif d’origine amérindienne où le but est de marquer grâce une crosse. Il existe plusieurs versions de ce sport dont les trois plus connues sont : le lacrosse de champ, le lacrosse féminin (dont les règles sont différentes) et le lacrosse en en enclos. Cependant, nous allons nous concentrer sur le lacrosse de champ.

Cette discipline est régie par la Fédération Internationale de Crosse (FIL), qui s’occupent d’organiser des compétitions telles que les Championnats du monde de crosse en champ. On dénombre également deux ligues professionnelles : la Major League Lacrosse, qui s’occupe du lacrosse de champ et la National Lacrosse League, qui gère le lacrosse en enclos. Dernier point, le lacrosse est le sport national d’été du Canada.

Pour ce qui est du jeu en lui-même, il s’agit d’une opposition entre deux équipes de dix joueurs. Chaque équipe est composée ainsi : un gardien, trois défenseurs, trois milieux et trois attaquants. La zone de jeu fait 100 mètres de long, et comme au hockey sur glace, les joueurs peuvent évoluer derrière la cage du gardien. Le but est donc de marquer, à l’aide des crosses afin de remporter le match. Chaque joueur possède un équipement similaire : des protections (casque de crosse avec un masque facial, épaulettes et gants) ainsi qu’une crosse. 

Il existe deux versions de la crosse : une “petit crosse” (entre 1m et 1m10) et une “grosse crosse” (entre 1m30 et 1m80), la tête d’une crosse varie entre 10cm et 25cm de large, pour 25cm de longueur. Dans un match de lacrosse, seuls les trois défenseurs et un milieu de terrain peuvent avoir une “grosse crosse”. Le gardien, quant à lui, à un équipement propre à lui : il porte une protection sur la poitrine, mais également des gants spéciaux, afin de contenir les tirs pouvant aller à 160km/h.

Un match dure 80 minutes, découpé en quatre périodes de 20min. En cas d’égalité, on assiste à deux prolongations de 5min, en mort subite, c’est-à-dire que la première équipe a marqué gagne. 

Une des particularités de ce sport est que les joueurs en possession de la balle doivent toujours avancer avec la balle. Une fois qu’une équipe a récupéré la balle dans sa zone, elle a 20 secondes pour franchir le milieu de terrain. Une fois arrivé ici, l’équipe qui attaque n’a plus que 10 secondes pour attaquer. Un sport très physique somme toute.

Le sepak takraw

Sepak takraw

Un match de sepak takraw, 2008

Pour ce dernier sport, vous avez peut-être déjà vu quelques extraits sur les réseaux sociaux, tant il est spectaculaire. 

Originaire d’Asie du Sud-Est, il est très populaire dans des pays comme la Malaisie, l’Indonésie ou encore la Thaïlande, où il est considéré comme un sport national au même titre que la boxe muay thaï. En France, on le connaît sous une autre appellation : le kick volley-ball. Vous l’aurez compris qu’il s’agit d’une variante du volley traditionnel. Dans cette version, on ne sert pas de ses mains ou de ses bras, mais plutôt les pieds, la tête, les genoux ou encore les épaules. De plus, la balle est plus petite qu’au volley-ball, puisqu’elle mesure environ 15cm de diamètre. 

Les équipes (regu) se composent de trois joueurs : un joueur à gauche (apit kiri/pince gauche, en malais), un au milieu du terrain, faisant office de serveur (tekong) et un dernier à droite (apit kanan/pince droite).

Un match se déroule en deux manches, sans limite de temps, puisque le but est d’arriver à 21 points. Pour marquer un point, soit il faut que la balle touche le sol, dans le camp adverse, soit il faut que l’un des deux équipes la fasse sortir des limites du terrain. Une troisième manche est jouée en cas d’égalité.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/04/2020