Rétrospective sportive de l'été

Théo Alleaume, William Lacaille, 02/09/2019


Coupe du Monde de football féminin: entre spectacles et déceptions. 

69602701 3469901786360705 6186032213788721152 n

La coupe du monde organisée en France : une seconde pression pour les bleues

Le 7 juin dernier marquait le début d’une nouvelle édition de la plus grande compétition de football, à savoir la Coupe du Monde. De tous les coins du monde, l’élite du football féminin s’est donné rendez-vous; 24 équipes réparties en 6 poules se sont donc affrontées afin de déterminer qui sera la plus à même de soulever le trophée sacré.
La compétition se déroulant en France, la pression sur les épaules de Corinne Diacre et ses joueuses était colossale. Après avoir passé haut la main les phases de poules en battant la Norvège, le Nigéria et la Corée du Sud, place aux huitièmes de finale. Au menu, un adversaire historique de l'Équipe de France, qu’elle soit féminine ou masculine à savoir la sélection Brésilienne. La Seleçao, emmenée par la meilleure buteuse de l’histoire de la compétition: Marta, fut une sacrée épine dans le pied de nos Françaises. Au final, Amandine Henry et ses coéquipières l’ont emporté 2-1 après prolongations.
Puis vient l’heure des quarts de finale où l’adversaire fut un cran au-dessus des Brésiliennes, puisque le coq français affrontait l’aigle américain, championnes en titre. Malheureusement, les Françaises n’ont pas été à la hauteur de leur adversaire du soir puisqu’elles se sont inclinées 2-1 devant un public, certes déçu que l’aventure se termine si rapidement mais également réconcilié avec le football féminin. Les Américaines se hissèrent sur le toit du monde pour la quatrième fois de leur histoire, en battant les Néerlandaises 2-0.  

 

Wimbledon 2019: une finale entre deux légendes.

69376545 755338741589569 4102284896913850368 n

  Novak Djokovic lors du tournoi de Wimbledon en 2011

Le 14 juillet dernier avait lieu la rencontre tant attendue entre deux des meilleurs joueurs de tennis au monde, à savoir Roger Federer ainsi que Novak Djokovic. C’est au terme de cinq heures d’affrontement que le serbe l’emporta sur le suisse et conserva son titre.

Auteur d’une énorme performance en demi-finale en battant Rafael Nadal en 4 sets, le joueur de 38 ans arrivait fin prêt pour ce choc au sommet. Le numéro 1 mondial affrontait quant à lui l’espagnol Roberto Bautista, 10ème au classement ATP. Dès le premier set, le niveau est déjà très élevé. Roger Federer mettra la barre très haute en réalisant deux aces. Cette entrée en matière tournera finalement à l’avantage du serbe, 7-6.
Le reste du match restera aussi intensif, les deux hommes se rendant coup pour coup, même si Novak Djokovic sera dominé dans bien des secteurs par son opposant. La preuve avec le deuxième set, 6-1 pour le suisse, où le numéro 1 mondial fut dépassé dans tous les aspects.
Tout cela nous amène au dernier set, les deux hommes sont à égalité, deux jeux partout. C’est lors de ce 5ème jeu que les deux tennismen atteignirent un niveau et une intensité rarement vu. Arrivant au troisième tie-break de la partie, la conclusion se fera au bout de 15 points, 13-12 pour le serbe. 

Bien que dominé sur une grande partie du match, Novak Djokovic a réussi à résister pour au final conserver son titre lors d’une finale d’anthologie. Roger Federer, a certes manqué de réalisme par moments, mais à tout de même livré une performance cinq étoiles.

 

Tour de France 2019: une édition pleine de surprises

69693488 2997432313661791 6884982757609439232 n

Julian Alaphilippe, leader du tour lors de la 19ème étape

C’est le rendez-vous incontournable de l’été pour tous les amateurs de deux roues. Pour sa 106ème édition, la plus célèbre course cycliste commença son périple chez nos voisins belges, à Bruxelles. 21 étapes dont deux contre-la-montre voilà ce qui attendait la centaine de coureurs au départ de ce tour.

Dès la troisième étape, les français s’illustrent et notamment Julian Alaphilippe qui l’emportera haut la main. Le coureur aura l’occasion de montrer son talent tout au long de la compétition puisqu’il portera le maillot jaune pendant 14 étapes. Cependant, Julian n’est pas le seul à s’illustrer puisque Romain Bardet ou Thibaut Pinot ont répondu présent. 

Au bout de trois semaines de courses, d’asphalte et de dénivelés, c’est le jeune colombien Egan Bernal, 22 ans, qui se hissa sur la plus haute marche du podium. Geraint Thomas et Steven Kruijswijk terminent respectivement sur la deuxième et la troisième place. Julian Alaphilippe terminera son tour 5ème et Warren Barguil ira chercher la 10ème place. 

Au final, que peut-on retenir de cette édition? Tout d’abord l'impressionnante performance de Julian Alaphilippe qui a explosé sur ce tour, mais qui a malheureusement manqué de jus pour finir comme il avait commencé. Le reste des coureurs français tels que Thibaut Pinot, Warren Barguil ou encore Romain Bardet ont également montré l’étendue de leur talent. Reste à voir ce que l’année prochaine nous réservera.  

 

La formule 1, qui fêtait en avril dernier sa 1000ème course, se montre toujours plus imprévisible.

69872582 2599908560240341 5561863669135966208 n

Charles Leclerc (Ferrari) s’impose sur le circuit de Belgique

L'écurie Mercedes domine depuis le début de ce championnat, les deux premières places étant toujours pour Hamilton (268pts, 1er au classement) et Botttas (203pts, 2ème). Vettel (169 pts, 4ème) va dénouer cette situation en finissant deuxième à Monaco. C'est ensuite au tour de Verstappen (181pts, 3ème au classement) de mettre un grain de sable dans le broyeur Mercedes lors du GP d’Autriche avec sa première place. Dès lors, les autres pilotes reprennent de la vigueur pour aller chercher les failles d’Hamilton et Bottas, en jouant avec les stratégies des passages au stand. S’en suit un GP d’Angleterre où Charles Leclerc (157pts, 5ème) termine sur la troisième place du podium et surtout où Pierre Gasly, fierté locale car venant de Bois-Guillaume, termine au pied du podium. 

Place frustrante car ce pilote, comparé à son coéquipier RedBull Max Verstappen, n’arrive pas à obtenir des résultats satisfaisants pour son écurie. Pierre Gasly, 6ème pilote du championnat a par ailleurs été évincé de RedBull pour rejoindre son ancienne écurie TorroRosso. 

Ce week-end c’était au tour de Charles Leclerc de décrocher une première place lors du GP de Belgique, victoire dédiée en partie pour Antoine Hubert, décédé sur le même circuit la veille après un accident très violent survenu en Formule 2.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/09/2019