Rouen Normandie Rugby, la marche est haute, très haute

Théo Alleaume, 16/12/2019


Comme nous l’avait confié le président du club, Jean-Louis Louvel, la Pro D2 représente une étape difficile pour le club rouennais. Et au vue de cette première partie de saison, on comprend pourquoi. Sur 14 matchs, on compte 10 défaites pour seulement 4 victoires. Un maigre bilan sur lequel nous allons revenir.

Richard hill rnr

(Richard Hill, entraîneur de Rouen Normandie Rugby)

 

Retour sur le dernier match en date

Mais d’abord, revenons sur la rencontre Rouen - Vannes, qui se déroulait vendredi dernier, au stade Robert Diochon. Au terme d’un match à fort enjeu pour les deux équipes, Vannes était sur une série de trois victoires et Rouen devait à tout prix se relancer, ce sont les Normands qui l’ont emporté sur le score de 29 à 15. Dominant toute la rencontre et auteur de 2 essais, Rouen n’a pas lâché durant 80 minutes. Un score sans appel, appuyé par un Jordan Michallet en pleine forme, inscrivant 17 points sur les 29 de son équipe. Très bon en première mi-temps, le club de la métropole a également pu compter sur Josh Drauniniu, auteur de deux essais. Les Rouennais réalisaient alors leur meilleure mi-temps depuis le début de la saison, 20 - 8 à la pause. La deuxième fut plus tendue pour les Normands : 9 petits points marqués contre 7 pour les Bretons. Vannes n’arrivait pas à progresser, notamment dans sa conquête que ce soit en touche ou dans le jeu. Ce match marqua un coup d’arrêt pour les adversaires du soir et la fin d’une série noire pour Rouen, de 5 défaites de suite.

Une première partie de saison compliquée

Comme annoncé dans l’introduction, Rouen n’a remporté que 4 matchs et tous à domicile (contre Valence-Romans, Perpignan, Carcassonne et Vannes). Le club peine à l’extérieur, mais surtout le club peine défensivement. En effet, la différence entre les points marqués (192) et les points encaissés (344) est négative : -152. Cela signifie que Rouen prend plus de points qu’il en marque. On a donc des failles défensives mais également offensives. Quand on compare avec Perpignan, qui compte 386 points marqués pour 260 encaissés, on ressent l’écart de niveau. 

L’équipe est souvent pénalisée, rien que sur le tout premier match de la saison, Rouen avait fini la rencontre contre Montauban, à 13 contre 15. On peut mettre ça sur le coup de l’écart de niveau entre la Pro D2 et la Fédérale 1. 

Un autre point important est que le XV de départ change souvent et certains joueurs peuvent jouer à deux postes différents en deux matchs. Ce problème fait que certaines combinaisons ou lancements de jeu peuvent échouer ou encore certains joueurs ne sont pas forcément habitués à évoluer à des postes différents des leurs. 

Et pour la deuxième partie de saison ?

Bien évidemment, nul ne peut prédire comment se déroulera le reste de la saison. On espère tous voir le RNR rebondir et réussir une belle remontée pour au final, parvenir à se maintenir. Il ne faut pas oublier l’objectif final du président, Jean-Louis Louvel, qui est de parvenir au Top 14 en 5 ans seulement. Le reste dépend donc exclusivement du staff, des joueurs et surtout de leur motivation. 

Pour ce qui est des supporters, continuez de venir au stade et à porter votre équipe. Si les victoires sont à domicile, le soutien du public à un impact important. 

En attendant, le prochain match sera à l’extérieur vendredi prochain, contre Provence Rugby, à 20h. Aller Rouen !

Ajouter un commentaire