Sport et Coronavirus : quelles sont les conséquences de cette pandémie ?

Théo Alleaume, 16/03/2020


Alors que le virus continue de se répandre, le sport se trouve être un des domaines les plus touchés. En effet, les rassemblement de plus de 1000 personnes sont interdits donc énormément de compétitions ont été annulées ou reportées. Quels sports sont les plus touchés et quelles sont les conséquences du Covid-19 sur ces derniers ? 

Foot covid 19

Quand te reverrons-nous, toi, football ?

 

Le football, sport le plus impacté

On y avait pensé sans réellement y croire, mais la plupart des championnats de football sont suspendus : les championnats français, anglais, espagnols, italiens, portugais, américains, hollandais, sud-américains (Copa Libertadores), gallois, écossais et allemands sont interrompus pour une durée propre à chaque championnat. De plus, les compétitions européennes comme la Ligue des Champions ou l’Europa League, qui sont elles aussi à l’arrêt. Pour ce qui est de l’Euro 2020, pour l’heure rien n’a été communiqué, mais des rumeurs veulent que l’UEFA reporterait l’évènement soit à l’été 2021, soit à l’hiver prochain. Les deux prochains matchs de l’Équipe de France, France-Ukraine et France-Finlande, les 27 et 31 mars prochains, devraient être joués à huis clos. De plus, les entraînements et matchs à niveaux amateurs (championnats départementaux, régionaux et nationaux) sont eux aussi suspendus. 

Comme vous pouvez vous en douter, beaucoup d’autres sports sont dans le même cas. Les matchs du Tournoi des 6 Nations (rugby) sont reportés à fin octobre. Pour le handball, les équipes masculines et féminines devaient disputer un TQO (Tournoi de Qualification Olympique), ce dernier est reporté en juin, pour le moment. Pour le basket, après la contamination du pivot français Rudy Gobert, la NBA est suspendue pendant 30 jours. Le hockey sur glace, que ce soit le NHL (ligue nord-américaine) ou la ligue française, suspendent leur activités jusqu’à nouvel ordre. La ligue européenne de volley met en pause l’ensemble des compétitions jusqu’au 3 avril prochain. 

Mais les sports collectifs ne sont pas les seuls touchés. Par exemple, les tournois du circuit masculin de tennis sont suspendus jusqu’au 26 avril ; la phase finale de Fed Cup a elle aussi été reportée.
Ceux qui avaient commencé à s’entraîner pour le marathon de Paris vont être déçus puisque ce dernier est reporté au 18 octobre. Ce n’est pas le seul marathon à être reporté puisque ceux de Boston et de Londres vont être décalés respectivement au 14 septembre et 26 avril 2021. Le cyclisme n’est pas en reste, puisque le Giro (Tour d’Italie) est reporté à une date inconnue. La Formule 1 a annulé le Grand Prix d’Australie et a reporté les Grands Prix du Vietnam, du Bahreïn et de Chine. 

Plusieurs tournois de golf comme le Masters Tournament ou le Tour Européen sont arrêtés pour le moment. Le Masters devrait être reporté à une date ultérieure, encore inconnue. Le squash ou encore le surf ont décidé de suspendre toutes leurs compétitions, tout comme la voile, le tennis de table, le ski, le patinage artistique, la natation, la gymnastique. Le karaté maintient les entraînements, mais seulement pour 10 personnes maximum et pour une durée de deux semaines. 

Quelles conséquences ?

La liste de sports impactés est encore longue mais que ce soit à court ou à long terme, les conséquences seront à peu près les mêmes.

La première conséquence sera d’ordre économique. En effet, pour toutes les compétitions, sans spectateurs, les rentrées d’argent ne sont pas possibles. Une annulation est une décision forte qui n’est pas sans conséquences économiques, provoquant une perte sèche pour les clubs et les organisateurs. On parle de plusieurs millions voir milliards d’euros de perte selon les évènements. Rien que pour la Ligue des Champions, l’ensemble des billets achetés représente un montant de 3 à 4 millions d’euros selon le directeur de recherche au CNRS. De plus, sans matchs à diffuser, les redevances télévisuelles payées ne servent à rien et les chaînes qui ont avancé des sommes astronomiques comme RMC Sport, se retrouvent sans contenu. 

La deuxième conséquence est spécifique à chaque sport. Pour les championnats de foot, de rugby… comment on reprend un championnat après de telles circonstances ? Est-ce que on l’annule ? On joue les matchs en été ? On reprend le championnat à la rentrée ? 

La troisième conséquence est d’ordre sanitaire. En effet, comme précisé plus haut, le basketteur Rudy Gobert est touché par le Covid-19 ainsi que plusieurs autres sportifs. En Italie, plusieurs joueurs de la Juventus de Turin sont atteints ; en France, c’est le joueur de football Suk Hyun-jun, attaquant de l’ESTAC Troyes, en Ligue 2, qui est touché. Cela pose la question de la quarantaine et du traitement. Comme aucuns vaccins n’ont été trouvés, que faire de ces joueurs ? Si eux sont contaminés, leur proches le sont-ils également ?  

Comme nous sommes dans une situation inattendue, les questions se bousculent et les conséquences seront lourdes pour le sport. Reste à voir combien de temps cette situation durera mais une chose est sûre : le sport sera changé et il est certain que des réglementations ou consignes seront mises en place si jamais une nouvelle épidémie venait à se déclarer. 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 16/03/2020