Léonie Cambours, des pistes de Madrid aux amphis STAPS

Louis Lesueur, 19/11/2018


Elle scrute les podiums régionaux et français, est membre du pôle espoir d’athlétisme de Normandie et de l’équipe de France, Léonie Cambours est depuis cette année également étudiante en STAPS. Portrait.

598cc71a 7b95 4674 96b0 61a78eca2da8

Léonie dans son épreuve de prédilection. 


Parcours

Léonie commence l’athlétisme à l’âge de huit ans, sport découvert grâce à une amie. « J’ai débuté en catégorie poussin à l’Amicale Yvetot Athlétisme. Je pratiquais toutes les disciplines de base : courses, lancers et sauts », indique l’athlète. Après cinq années de bons et loyaux services, ses talents s’exportent dans un club au rayonnement plus grand, régional et même national, le Stade Sottevillais 76. Pendant deux ans, la néo-sottevillaise continue de s’essayer aux différentes disciplines, avant de se spécialiser dans le saut en hauteur, en cadet. Après avoir été vice-championne de France cadette en salle de saut en hauteur en 2017, avec un saut à 1m72, Léonie rejoint le SPN Vernon et le pôle espoir d’athlétisme de Normandie à l’automne. Elle se spécialise dans les épreuves combinées et devient vice championne de France en salle dans ces épreuves en 2018. Ses performances ne laissent pas insensibles les entraîneurs des équipes de France.


Records et équipe de France

1m74 en hauteur, 5m85 en longueur, 14“72 en 100m haies, 7“86 en 60m et 25“01 en 200m, voilà pêle-mêle les records de l’athlète. Pour beaucoup d’entre vous, ces prestations signifient peu et ne correspondent à rien, pourtant ces performances font de Léonie l’une des meilleures athlètes de sa génération. L’équipe de France lui a donc ouvert ses portes. « J’ai participé à un match des épreuves combinées à Madrid où j’ai fini onzième, un match des épreuves simples à Nantes où, en saut en longueur j’ai fini quatrième. J’ai également été convoquée pour un stage en équipe de France en avril dernier. Ce sont toutes de très bonnes expériences », souligne la principale intéressée. Et maintenant ? « Mon objectif est évidemment de battre tous mes records. Je vise aussi des podiums aux championnats de France combinées et en individuel, et de participer à des grands championnats ». Espérons que cela se réalise…

 

Vie étudiante

« J’ai fait le choix de continuer mes études au sein de l’UFR Staps de Rouen afin de pouvoir continuer mon projet de concilier études et sport. Je suis restée dans la région afin de pouvoir continuer à m’entraîner avec mon entraîneur » souligne Léonie. Une athlète talentueuse, tout en gardant la soif d’apprendre. « Je voudrais faire un master, mais je n’ai encore pas d’idées de métier ».

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 19/11/2018