Aux origines d’un nom

Sarah Lunah, 08/11/2018


Pour la première semaine d’existence du journal, il nous semblait intéressant d’expliquer aux lecteurs l’origine de son nom. La Voix du Robec le tire de la rue Eau de Robec, une rue emblématique de Rouen. 

11875675 5aec 4ce9 bc82 91f03739997d

La rue Eau de Robec vue de la rue des Boucheries-Saint-Ouen.

Géographiquement, la rue part du Boulevard Gambetta à la rue des Boucheries-Saint-Ouen, elle s’étend sur un peu plus d’un kilomètre. Son nom, quant à lui, provient de la rivière nommée Robec qui y coulait jusqu’en 1943, cependant, elle fut canalisée et enterrée. Dorénavant, c’est un circuit fermé qui court jusqu’à la place Saint-Vivien, le cours d’eau visible n’en est plu qu’un symbole. 

Elle fut une source d’inspiration pour Gustave Flaubert, qui la décrivit brièvement dans son roman Madame Bovary en 1857 : « la rivière, qui fait de ce quartier comme une ignoble petite Venise, coulait en bas, sous lui, jaune, violette ou bleue, entre ses ponts et ses grilles. Des ouvriers, accroupis au bord, lavaient leurs bras sur l’eau. Sur des perches partant du haut des greniers, des écheveaux de coton, séchaient à l’air ». Ici, Flaubert énonce un grand nombre de teintes que prenait l’eau, puisque cette rue était composée essentiellement de boutiques de teinture. 

Mais aujourd’hui, la rue Eau de Robec est devenue une des rues les plus touristiques de la ville de Rouen. En effet, cette rue est pourvue d’une multitude d’endroits assez atypiques, tels qu’au 185 rue Eau de Robec où se trouve le « Musée de l'Éducation » (entrée gratuite), classé monument historique. Le musée présente l’histoire de l’éducation et de l’enfance en France depuis la Renaissance, avec son exposition permanente nommé Cinq siècles d’école, l’enseignement élémentaire du XVIe siècle au XXe siècle, mais aussi une salle de classe contemporaine de Jules Ferry. 

1890f916 8cd2 4eaa 8a09 539d3a5d7d8f

Le musée National de l’Education, rue Eau de Robec.

Un peu plus loin, au 130 rue Eau de Robec, se trouve l’incontournable « Couleur Café », qui propose une multitude de choix de cafés mais aussi de thés, avec l’option d’acheter directement des grains de cafés qui seront moulus sur place afin de les ramener chez soi. Et en cas d’hésitation, il est possible de demander conseil aux propriétaires qui sont de véritables experts dans le domaine. 

Il y a, en continuant dans la rue, quelques restaurants, assez chaleureux, et qui proposent mille et une saveurs. Tels que « Ho Lamian » pour les adeptes de cuisine asiatique, qui vous offre des assiettes et des bols généreux en saveurs et traditions. Ils préparent eux-mêmes leurs nouilles qu’ils font varier en soupe comme en sauté, et qui restent dans leurs différentes formes très copieuses. Pour les amateurs d’épices, le bouillon de curry et lait de coco est un choix incontournable. 

De plus, pour la note de fin, il semblerait juste de présenter « La Cantine » qui se trouve au 192 rue Eau de Robec, le budget étant important pour les étudiants, ce restaurant est associatif, dans une démarche altruiste et solidaire, de plus l’ambiance y est très chaleureuse. Le menu est composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, pour les étudiants, le prix est de 7€, tandis que pour les autres, le menu est à 13€. Il faut savoir que le menu change tous les jours et que la propriétaire est très pointilleuse sur la provenance des produits qui sont le plus généralement frais, locaux et souvent bio. Et pour les végétariens, une option est disponible. 

La rue Eau de Robec est un endroit à connaître ; pour les rouennais, la rue est à redécouvrir, elle est changeante au fil des années. Pour les nouveaux arrivants, visiter cette rue pleine de charme et de vie serait une bonne entrée en matière pour découvrir notre ville. 

Commentaires (1)

Leïla
  • 1. Leïla | 08/11/2018
Un bel article qui donne envie de traîner ses guêtres à la découverte, ou la redécouverte de cette rue.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/11/2018