«L’écologie, c’est dans mon ADN»

William Lacaille, le 21/03/2019


Le Vendredi 15 Mars, dans les rues de Rouen, résonnaient les cris de jeunes étudiants, lycéens et collégiens étant venus grossir les rangs de la marche pour le climat. Pour cette occasion, nous avons rencontré Étienne Cognet, lycéen de 16 ans dans le lycée privé Jean-Baptiste de la Salle et manifestant.

Etienne cognet

Étienne Cognet et sa pancarte : «une planète en danger»

Il est venu malgré la désapprobation du directeur qui aurait menacé les lycéens en terminale de leur mettre 0 si ils allaient à la manifestation plutôt qu'à leur Devoir sur Table (DST).  Il y a eu 2052 manifestations partout dans le monde et il s’est réjouit de voir une mobilisation aussi importante :

«Je trouve ça magnifique que des jeunes se disent : “On se prend en main et on agit pour notre futur car c'est le nôtre et il nous appartient”»

Tout au long de la manifestation il était possible d'entendre différents slogans, notamment «Nous marchons sur la Terre, respectons la !».

En écho à cela, pendant l'interview, Étienne nous expliquait «[...] on est chez nous, on est sur terre, on veut que ça reste la Terre. On n'a pas envie que des hommes et des femmes au dessus de nous, nous dictent qu'il faut tous qu'on crève pour des intérêts financiers, politiques ou électoraux parce que de toute façon, la fin du monde, tout le monde sera concerné. [...] Ce n'est pas parce que l'on est riche que l'on est pas concerné»

Sur les moyens d'action à effectuer afin de moins polluer et de respecter la planète, Étienne nous a expliqué quelques gestes à adopter d’urgence :

«Beaucoup disent qu'être écolo ça coûte cher, mais non ça ne coûte pas cher d'être écolo ! Être écolo c'est consommer moins et consommer moins c'est dépenser moins. Ce sont pleins de petits gestes très simples qu'il faut mettre en place : le tri sélectif en est un, consommer moins d'eau c'est très simple, avoir des ampoules basses consommation c'est possible ! Ce qu'il faut c'est que les gouvernements nous aident à ça : le tri sélectif parfois ça peut être relou alors pourquoi ne pas mettre en place quelque-chose qui incite. On paye une redevance sur les déchets alors pourquoi ne pas baisser cette redevance pour ceux qui font le tri et l'augmenter chez ceux qui ne le font pas»

Manifestation youthforclimate

La banderole en tête de cortège, portée par des jeunes de tous les âges : «Ensemble sauvons la planète»

 

Les organisateurs de cette marche du Vendredi 15 Mars annonçaient en fin de manifestation environ 2000 manifestants. On lui a donc demandé ce qu'il pensait de la mobilisation :

«La jeunesse est à fond et elle est présente et il faut qu'elle soit présente. J'entendais une dame qui me disait qu'il n'y avait que la jeunesse qui pouvait faire bouger les choses, on se rappelle de Mai 68. On le voit tout le temps, la jeunesse c'est le levier de changement et là j'espère que ça le sera, tout le monde est motivé, tout le monde est à fond et tant mieux»

 

Pendant la manifestation et notamment à la fin, devant la préfecture, il était possible d’entendre le slogan «Vendredi prochain, nous serons là», ce qui montre le voeu de continuer les manifestations. Sur ce point, Étienne nous dit «Moi, je ne vais peut-être pas revenir la semaine prochaine mais j'espère qu'il y aura des choses la semaine prochaine, j'espère qu'il y aura des évènements et puis s'il faut revenir, eh bien si, j'irai. Je fais beaucoup ça au feeling». Il ajoute «Faut que ça continue, il faut que ce mouvement perdure. On est apolitique, ça ne vient pas des partis politiques. On est juste là parce que l'on veut vivre, on est vivant et on veut le rester...»

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 21/03/2019