Menstru-Action, un engagement étudiant contre la précarité menstruelle

Emma Gaheneau, 30/01/2020


Une femme dépenserait, par mois, entre 10 et 20 euros lors de ses règles en fonction de son flux et de ses douleurs. Coût, qui grève un budget, déjà réduit en situation de précarité. C’est ce problème, qui concerne 1,6 millions de françaises chaque mois, que Gaëlle et Léa, deux étudiantes, ont décidé d’endiguer.  

Menstruaction

Gaëlle et Léa, fondatrices de l'association Menstru-Action. 

La précarité menstruelle n'est pas prise au serieux

En 2016, après le débat autour de la « taxe tampon », le gouvernement a abaissé le taux de taxation des produits de protections hygiéniques, passant de 20% de TVA (habituellement réservé aux produits de luxe) à 5,5%. Mesure qui semble bien peu en comparaison avec nos voisins européens, et notamment l’Ecosse qui, en 2018, a rendu gratuit l’accès aux tampons et serviettes pour les étudiantes qui pourront s’en procurer dans leurs universités. En France, le combat est donc porté par des associations, à défaut du gouvernement, dont celle de Gaëlle et Léa. Ces deux étudiantes, que nous avons interviewées, ont décidé de s’engager suite à de nombreux témoignages et leurs expériences personnelles. 

Un don, une action

Gaëlle, à l’initiative de l’association, s’est d’abord lancée sur les réseaux sociaux « c’est là que tout se passe, les étudiants y sont très présents, c’est pour ça qu’ils me semblaient indispensables ». L’application Instagram a également permis à l’étudiante de se faire connaître et le succès est au rendez-vous : en moins de trois semaines les deux jeunes femmes cumulent près de 500 followers sur la plateforme.

Menstruactioninsta

Compte Instagram de l'association Menstru-Action. 

Leur initiative est simple : mettre en place des boîtes de collecte de protections hygiéniques sur les campus, pour ensuite les disposer sous forme de panier dans les toilettes des Universités. Un certain pourcentage de la collecte sera donné aux Restos du Cœur, ou distribué lors de maraudes sociales, aux femmes sans domiciles fixes. Gaëlle, étudiante en droit au Havre s’occupe du développement dans cette ville, et Léa, également étudiante en Droit à Pasteur, se charge de Rouen. Le but étant de diviser pour mieux redistribuer. Les deux jeunes femmes comptent évidemment sur la bonne foi des étudiantes aisées, pouvant se payer des protections hygiéniques, pour ne pas profiter des paniers, sauf en cas d’urgence comme le rappelle Gaëlle : « aucune étudiante ne devrait être forcé de rentrer chez elle car elle n’a pas de protection, les études avant tout ! ».

En attendant la disposition des boîtes, ainsi que leur recensement bientôt disponible sur le compte Instagram @menstru_action, les collectes ont commencé ! La première avait lieu le vendredi 13 janvier, en marge d’une permanence du BDE Droit du Havre. Véritable réussite, puisque l’association à récolter plus de 100 protections de tous types. Le but étant de multiplier ces actions et partenariats avec les différents BDE des deux villes ainsi que la Feder et la Fed’LH, déjà très intéressées par l’initiative. 

Un engagement évident

Tant pour Léa, qui a rejoint le projet pour s’occuper du secteur rouennais, que pour Gaëlle, cet engagement semblait évident : « en luttant contre la précarité menstruelle, on lutte contre la précarité en général ! On veut que l’argent économisé sur les protections hygiéniques puisse servir en fin de mois ». Le combat pour des protections périodiques gratuites doit, plus largement, être inclus dans la lutte contre la précarité étudiante, par le gouvernement. Gouvernement que Gaëlle n’a pas hésité à contacter : “J’ai appelé le ministère de la solidarité ! Je voulais avoir des informations et ils m’ont très gentiment répondu.” Cette phrase, qui ne manque pas de faire sourire, prouve l’implication des deux amies dans cette belle initiative. Gaëlle et Léa veulent surtout défendre le respect de la dignité de toutes les femmes, un accès égal à l’éducation, qui peut être mis à mal lorsque les étudiantes ne peuvent pas se rendre en cours du fait de leurs règles. Du discours des deux jeunes femmes, se dégage surtout une profonde envie d’aider les femmes à vivre cette période, tout à fait naturelle, de la meilleure manière possible, dans une société faisant des règles un tabou et en remplaçant le sang par un liquide bleu ! 

Des projets à foison !

Le coeur de l’action de l’association Menstru Action est de collecter et redistribuer des protections hygiéniques mais les représentantes de l’association ne veulent pas s’arrêter là. Au programme des mois à venir : Gaëlle et Léa veulent créer du contenu instructif sur les réseaux pour éduquer à propos de sujets tabous comme :  la masturbation et le plaisir féminin, l’hygiène intime, les maladies dues aux règles, le sexe pendant les règles, etc. Vous pourrez bientôt retrouver Menstru Action lors d’une exposition photos, retraçant le parcours de femmes sans domiciles fixes. Le projet le plus important du duo est la création d’un Festival engagé, qu’elles espèrent organiser pour Septembre 2020. Au programme : exposition d’art, stand de collecte de protections périodiques, lectures, saynètes de théâtre, conférences sur leurs sujets de prédilection dans un seul but : informer ! 

Léa, en fin de rencontre, nous a également parlé de la mise en place de la transition menstruelle, sur le modèle de la transition écologique : accompagner les femmes qui ont les moyens d’investir dans des protections réutilisables comme une cup ou des culottes menstruelles qui soulèvent beaucoup d’interrogations. Une fois cette transition faites les protections jetables, qui ne seront plus utilisées, pourront être données à l'association. 

Alors si vous voulez aider cette association par des dons ou en devenant bénévoles, vous pouvez les contacter sur leur compte Instagram @menstru_action, sur Facebook ou par mail : lutteprecaritemenstruelle@outlook.fr

Commentaires (1)

Justin
Long time supporter, and thought I'd drop a comment.

Your wordpress site is very sleek - hope you don't mind me asking what theme you're using?

(and don't mind if I steal it? :P)

I just launched my site --also built in wordpress like
yours-- but the theme slows (!) the site down quite a bit.

In case you have a minute, you can find it by searching for "royal cbd" on Google (would appreciate any feedback) - it's still in the
works.

Keep up the good work-- and hope you all take care of yourself during the coronavirus scare!

Ajouter un commentaire